QUID du fromage au restaurant

Qu’ouïs-je ? Qu’entends-je ? Qu’acoustiquais-je ?

A la lecture de l’excellent article de @MadameFigaro (http://madame.lefigaro.fr/cuisine/les-arnaques-courantes-dont-on-doit-se-mefier-et-ne-plus-commander-au-restaurant-210817-133665) qui fait la liste de ce qu’il faudrait éviter de commander au restaurant, il apparaît qu’il serait quelquefois plus judicieux de passer directement au dessert et donc de sauter le fromage….

Euh Whaaaat ??!! PAPOUNETS PAS D’ACCORD !

Quid du fameux plateau de fromages ? De la pièce unique ? Du chariot entier ?

Eh bien chez les Papounets, interdit de faire l’impasse !!

Pourquoi ?

1) Pour les AOP : Ce joli acronyme garantit la provenance géographique, le respect d’un savoir faire et d’un cahier des charges stricts.

 

 

2) Pour la découverte : Bien que tout un chacun puisse trouver au supermarché du coin, une quantité incroyable de fromages disponibles à l’année (que nous ne citerons pas), il existe pourtant un calendrier saisonnier pour nos fromages …

C’est la raison pour laquelle notre assiette, comme notre carte, suit ces principes … et que vos papilles découvrent de nouveaux goûts !

3) Voyez par vous-même notre sélection du mois en partenariat avec Anthès, notre crémier parisien :

  • AOP Roquefort: fabriqué au lait cru, sa fameuse moisissure bleue va se développer sur la pâe grâce à son affinage dans les seules caves du village.
  • AOP Abondance : ce fromage est produit en Haute-Savoie avec le lait cru de deux traites quotidiennes. Il est ensuite moulé dans une toile et mis sous presse avant d’être salé. Son petit goût de noisette légèrement amer nous ravis et comme chacun sait Abondance ne nuit pas !
  • AOP Reblochon : posé sur sa fine rondelle d’épicéa, nous l’avons choisi pour sa douce texture et son goût parfumé.
  • IGP le Pérail : tout droit venu des Causses de son Aveyron natal, il a un goût unique, doux et délicat. Rond et plat, il possède autant de finesse que de caractère. Avec son petit goût salé et sa texture crémeuse, il fond littéralement en bouche.

4) Parce que c’est au Petit Commines bien sûr !!!

Il ne manque plus qu’une belle bouteille pour accompagner cette dégustation, mais alors un bon blanc ou un bon rouge ? Le débat est ouvert ! 😉